Antoine Salmon (Fondateur RIVES)“L’ambition c'est de réussir avec les autres et pas au détriment des autres”

Antoine Salmon (Fondateur RIVES)“L’ambition c'est de réussir avec les autres et pas au détriment des autres”
Propos recueillis par Marie-Laure Fraux
Publié le 25-01-2022


Style unique, coupe parfaite, matériaux de qualité, le sur-mesure réaffirme son ambition soutenue par un désir furieux de singularisation. Sur le secteur RIVES s’impose. Nous sommes donc partis à la rencontre d’Antoine Salmon, co-fondateur et dirigeant de cette marque très française créée en 2010 avec Sylvain Fischmann, aujourd’hui Directeur artistique.

Antoine, tu nous confirmes avoir quitté ton travail de conseil chez KPMG après 10 ans pour lancer une marque de vêtement sur-mesure ? Tu ne serais pas un peu Secoué ?

Secoué peut-être un peu mais surtout passionné ! J’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale, j’avais d’ailleurs une activité parallèle de commerce avec l’Asie quand j’étais salarié et je suis passionné par la création. Avant RIVES, je créais déjà des vêtements sur-mesure à titre personnel. Finalement le produit était là, l’envie aussi et nous y sommes allés. C’est effectivement notre instinct qui nous a guidé plus que les études de marché.


Quitter la stabilité du salariat peut faire peur. Personne n’a cherché à te dissuader ?

En fait, c’est plutôt l’inverse. Dans ma famille j’étais le premier salarié et l’histoire familiale a certes été ponctuée de réussites mais aussi d’échecs. Nous sommes donc plutôt avertis au risque. Et puis, on ne va pas se le cacher, j’ai un caractère très indépendant et créatif. D’ailleurs, quand j’ai quitté mon travail alors que tout se passait bien pour moi, certains de mes collègues m’ont dit « mais en fait, on n’a jamais compris pourquoi tu étais là » :)

Quel a été ton plus gros challenge ?

Ils sont nombreux mais le plus difficile et le plus récurrent c’est celui de convaincre pour que l’on te donne de l’argent. Banques, associés, fonds, business angels, pour grandir il faut de l’argent et pour l’obtenir il faut sans cesse se remettre en question, se mettre à nue, convaincre et emmener tes interlocuteurs dans ton histoire. C’est un challenge et un questionnement permanent. Quand vous quittez le salariat, vous vous imaginez indépendant sans personne à qui rendre des comptes. Erreur ! vous êtes toujours dépendant de quelqu’un.

Le chemin de l’entrepreneuriat est loin d’être un long fleuve tranquille. Qu’est ce qui t’anime au quotidien ? 

Les équipes avec lesquelles je travaille et mes associés. Les voir grandir, Nous voir grandir est un véritable moteur chaque jour. Je pense également à la découverte permanente de nouvelles personnalités, à l'opportunité de vivre des situations inédites qui vous sortent totalement de votre zone de confort, à la possibilité de découvrir de nouveaux produits. Pour une personne curieuse comme moi, c’est un bonheur et l’un des principaux avantages de l’entrepreneuriat. Rien n’est lisse ;) Et puis l'ambition évidemment, le besoin de réussir quelque chose de concret a toujours été un puissant driver. 

Un créateur d’entreprise doit incarner sa marque. Quel est l’ADN de RIVES et dans quelles mesures est-il en adéquation avec tes propres valeurs ?

Effectivement nos valeurs se retrouvent dans notre marque et nos produits. Authenticité, qualité, exigence, esprit de service exacerbé, honnêteté sont au cœur de l’ADN de RIVES et ce sont les valeurs personnelles qui nous identifient. Nous n’avons pas passé 6 mois à les réfléchir et à conceptualiser le sujet. Elles se sont imposées à nous parce que ce sont les nôtres à titre personnel. Avec Sylvain, nous sommes totalement alignés sur cette notion de sincérité tant avec nos clients, nos collaborateurs, nos prestataires que dans notre vie personnelle. Dans notre secteur vous ne pouvez pas faire grandir une marque si vous vous foutez de la gueule des gens (pardonnez-moi l’expression). Vous devez avoir un alignement parfait entre vos valeurs et votre proposition. C’est cette cohérence qui favorise l’engagement et la fidélité de votre environnement. 

La réponse à “éthique et business : bullshit ou pas bullshit ? ” semble claire. Quelles relations entretiens-tu avec tes prestataires ?

La réponse est très claire, assurément... pas bullbushit du tout. L’ambition c'est de réussir avec les autres et pas au détriment des autres. Nous avons des relations pérennes avec nos fournisseurs et nos prestataires parce que nous avons, je pense, ce système de fonctionnement sain, fluide et respectueux. Nous travaillons depuis près de 10 ans avec nos 4 ateliers. Nous n’étranglons pas nos prestataires financièrement, nous échangeons avec eux constamment, trouvons des solutions ensemble quand cela est nécessaire. Quand vous construisez sur du long terme vous ne pouvez pas faire n’importe quoi. Vous travaillez avec vos prestataires dans une relation d’égalité qui vise le développement serein de chacun. C’est fondamental pour nous.

  Tu as dû vivre de nombreuses situations insolites avec tes clients. Peux-tu en partager une ?

Un client à Hong Kong qui souhaitait recevoir son costume de mariage en moins de 24h. J’ai pris un billet d’avion Paris - Hong Kong et envoyé l’un de nos vendeurs lui apporter directement !

Rassure-nous, tu n’es pas aussi parfait que tes manteaux. Un TOC à nous partager ?

Le toc de la To Do… tout le temps, pour tout. Je vais jusqu’à faire des To Do dans la To Do … mais attention je me raisonne quand même, je ne dépasse jamais 3 niveaux :)

Nous parlions de sincérité précédemment, peux-tu nous confier 2 vérités et 1 mensonge te concernant ?

. J’ai gagné le concours du plus gros mangeur de pizza 4 fromages à Benevento (Italie) l’année dernière
. J’ai soudoyé un homme dans la file d’attente pour l’enregistrement d’un vol à l’aéroport afin qu’il me transporte de nouvelles chaussures à Marrakech
. Les seuls moments où je n’ai plus faim, sont les 5 minutes qui suivent la fin d’un repas

A lire aussi

Jean MOREAU (Tech For Good France / Phénix) : "La plus grosse coalition d’acteurs du changement est en train de voir le jour"
Jean MOREAU (Tech For Good France / Phénix) : "La plus grosse coalition d’acteurs du changement est en train de voir le jour" / Lire la suite
07 Juillet 2020
Alice VACHET (Speaker) : "Les marques doivent humaniser leur communication"
Alice VACHET (Speaker) : "Les marques doivent humaniser leur communication" / Lire la suite
29 Juin 2020